Billets du mois: juillet 2013


Critique: « Le Congrès » d’Ari Folman 0

Présenté cette année en ouverture de la quinzaine des réalisateurs au festival de Cannes, Le Congrès, nouveau film du réalisateur israélien Ari Folman est un projet ambitieux dans le fond comme dans la forme. Qu’en est-il réellement ? Verdict. Robin Wright (interprétée par Robin Wright) est une actrice vieillissante, contrainte à vendre son image à la [...]


« Trois gouttes de sang » (nouvelles) de Sadeq Hedâyat 0

Sadeq Hedâyat est un auteur iranien né en 1903. Il s’est suicidé à Paris en 1951. Esprit libre et provocateur, tiraillé entre traditions orientales et culture occidentale, c’est l’un des auteurs iraniens contemporains les plus reconnus. André Breton fut fasciné par son roman La Chouette Aveugle. Il a également traduit La Métamorphose de Franz Kafka [...]


Emmanuelle Seigner sur la croisette (Cannes 2013) 0

Cette année, Roman Polanski est de retour sur la croisette pour présenter son nouveau film « La vénus à la fourrure » (et premier tourné en français itnégralement), un huis-clos qui se déroulera dans un théâtre et dont la trame est librement inspirée du roman éponyme de Sader-Masoch (qui a donné son nom au sadomasochisme !). C’est [...]

seigner2

Critique « Stoker » de Park Chan Wook 0

« Stoker » ou « Smoker » ? On se demande si Park Chan Wook a bien nommé son film, dont les fragments insignifiants s’envolent en volutes de fumée dans l’esprit du spectateur quasi instantanément. Entre les inrocks qui faisaient l’éloge du film, télérama et le monde qui ne l’avaient pas appréciés, « Stoker » semblait être un de ces films [...]


Critique « Le Manuscrit trouvé à Saragosse » 0

Ce film du réalisateur polonais Haas (école de Lodz : Polanski, Kieslowski) relève un défi absolument fou et à l’ambition démesurée: rendre compte, à l’écran, du foisonnement de l’imaginaire romanesque, fantastique et baroque du roman éponyme de Jean Potocki (auteur français d’origine polonaise), chef d’œuvre de la littérature. Le livre se présente comme une imbrication [...]

manuscriptsaragosse

margincall

« Margin Call »: thriller économique et kafkaïen 0

Récemment, les films ayant pour sujet le monde de la finance ont pullulé sur nos écrans (Wall Street 2, Le capital, Cosmopolis): une vision toujours différente, mais souvent avec les mêmes poncifs: sexe et argent, traders= tous pourris, etc… Selon moi, aucun n’égale la réussite de ce premier film qu’est « Margin Call ». En quoi est-il [...]


Critique « 2 days in New York » de Julie Delpy 0

La comédienne et réalisatrice française livre une comédie métaphysique réjouissante et enlevée. En confrontant l’Amérique prude et soucieuse du respect (d’autrui, de la loi) et sa famille (génial Albert Delpy) française dans tout ce que peut recouvrir cet adjectif, Marion se lance dans une aventure périlleuse le temps d’un week-end. Certes, ce film ne demeurera [...]


photo (1)

Retour sur un chef-d’oeuvre du 7ème art 0

« La double vie de Véronique » est certainement un film à part dans l’histoire du cinéma. Kieslowski a en effet livré un chef d’œuvre, un film de pur cinéma, jouant sur les ambiances, livrant une superbe photographie, et regorgeant de plans insolites. Le réalisateur réussit le tour de force de fasciner à partir d’éléments qui échappent [...]


Critique « Blow Out » de Brian de Palma 0

« Blow Out » de Brian de Palma est un film culte des eighties, et l’un des plus réputés de son auteur, dont la renommée s’est construite autour d’un cinéma de la forme plus que du fond ; baroque, ludique et ultraréférencé (Hitchcock, Antonioni…). Carlotta, dont on connaît l’excellente réputation d’éditeur vidéo, a récemment sorti le blu-ray du film [...]


Critique « Orage » d’August STRINDBERG 0

August Strindberg, dramaturge suédois (XIXe-XXe) est célèbre pour sa pièce Mademoiselle Julie. Néanmoins, la part de son œuvre dite du théâtre de l’intime reste relativement connue. C’est à cette veine de l’œuvre de Strindberg qu’appartient « Orage », puisque c’est la première écrite pour le théâtre de l’intime à Stockholm en 1907. C’était la première fois que je [...]